Les étapes clés pour une bonne gestion locative

bonne gestion locative

Les propriétaires bailleurs ont deux choix, s’occuper eux-mêmes de la gestion locative ou faire appel à un professionnel. S’ils veulent prendre en charge cette mission par leur propre moyen, il leur est impératif de suivre quelques étapes clés. Quelles sont ces étapes ?

La signature du bail et ce qui se passe durant la location

Ce document est signé en deux exemplaires au moins et par les deux parties. Le propriétaire bailleur peut le rédiger sur un papier libre avec les mentions légales obligatoires. La loi Alur a mis en place un modèle pour les locations nues. Dans tous les cas, le contrat doit respecter le texte type contenu dans le décret du 29 mai 2015. Lors de la location d’appartement que propose laforet-paris17-ternes.com/, la quittance de loyer représente le reçu qui atteste qu’un locataire a bien rempli ses obligations. Elle présente les coordonnées du locataire, du propriétaire, l’adresse du bien loué, la période concernée ainsi que le détail du paiement. Par ailleurs, une fois par an, à la date d’anniversaire du contrat, il est possible de réviser le montant du loyer. Le locataire devra payer des charges comme les dépenses pour les services rendus liés à l’usage du logement, les dépenses d’entretien et les petites réparations des parties communes et les taxes. A la fin du bail, les deux parties établissent un état des lieux. La gestion locative est facilitée par l’utilisation d’un logiciel spécial.

Fixer le loyer du bien en location

Le propriétaire comme le professionnel est concerné par la loi Alur du 26 mars 2014. Le texte concernant le bailleur encadre les loyers dans les zones « tendues ». Les loyers seront plafonnés sur la base d’un loyer médian déterminé par agglomération. Par ailleurs, si le bailleur investit par le biais des systèmes de défiscalisation comme Pinel ou si l’appartement est déjà occupé, il ne sera pas libre de fixer le montant de son loyer. Le mieux est donc de pratiquer des tarifs abordables, pour connaitre les prix en vigueur il faut mener une enquête de voisinage, consulter les petites annonces immobilières dans sa région.

Dénicher le bon locataire

Il est possible de le faire soi-même ou de confier la recherche à un professionnel. Pour plus de sécurité, le mieux est d’opter pour la seconde option. Celui-ci fera faire les visites, trie les dossiers et leur frais sont généralement à la charge du locataire. Il importe de bien s’adresser à une profession réglementée, dans ce cas, il convient de vérifier le numéro de la carte professionnelle de l’agent immobilier. Il faudra par la suite analyser le nom ainsi que l’adresse de la société mutuelle qui garantit la responsabilité professionnel de l’agent immobilier. Si c’est un notaire qui s’occupe de la recherche, il faut savoir que le montant de la rédaction du contrat de location ainsi que sa rémunération sont très réglementées.